18/06/2010

Cavaliers de l'apocalypse 2

Deux nouvelles eaux-fortes, premier état (j'imagine de petites retouches au burin). 19/23cm

16/06/2010

Mash Up / exposition collective à Vienne

Einladung zur Vernissage des Kunstprojekts MASH-UP
am 22. Juni 2010 um 19 Uhr in der Galerie KoKo.

Ziel des von Susi Krautgartner und Christoph Überhuber organisierten und kuratierten kooperativen Kunstprojekts MASH-UP war das Entstehen von Bildern, die von jeweils zwei Künstlerinnen oder Künstlern gemeinsam geschaffen wurden. Auf einer Metaebene dieser Form von Appropriation Art ging es um die Umfelder künstlerischer Zusammenarbeit und um Urheberrechtsfragen in künstlerischer Produktion.

Im Jänner 2010 wurden Studierende, Künstlerinnen und Künstler aus dem Bereich der bildenden Künste eingeladen, sich an diesem Projekt zu beteiligen. DieTeilnehmenden :
Raffaela Anouk, Dorian Bonelli, Katrin Bruder, Iris Dostal, Michael Gangemi, Anne Glassner, Peter Haas, Maria Huetter, Eleni Kampuridis, Karl Kilian, Karl Kühn, Monika Lederbauer, Xenia Lefèvre, Cindy Leitner, Julia Linnert, Johanna Manhardt, Marijpol, Ana Mas, Karin Meyer, Lucia Morandini, Josip Novosel, Linda Reif, Fernando Reyes, Susanne Richter, Christian Rupp, David Rybak, Anita Schmid, Katharina Schiffl, Sira-Zoè Schmid, Christine Schörkhuber, René Stessl, Thomas Volgger, Patrick Wagner, Peter Wehinger, Monika Maria Weiß und Anastasiya Yarovenko
wurden bei einem ersten Treffen per Los entweder der Gruppe der Provider oder der Gruppe der Reworker zugeteilt. Jedes in der Ausstellung gezeigte Bild entstand durch einen Provider, von dem die Bildgrundlage stammt, und durch einen Reworker, der es überarbeitet hat. Die Technik (Malerei, Fotografie, etc.) konnte in beiden Fällen frei gewählt werden.

Eine Auswahl der entstandenen Arbeiten ist vom 22. Juni bis zum 20. August 2010 in der Galerie KoKo zu sehen.

................................................................................................

Le but du projet MASH-UP, organisé et curatoré par Susi Krautgartner et Christoph Überhuber, était la production d'images produites par la collaboration de deux artistes. Il s'agissait de questionner les processus d'appropriation et création de l'œuvre d'art. 

En janvier 2010 des étudiants et des artistes travaillant dans le domaine des arts visuels ont été invité à rejoindre ce projet. Les participant,
Raffaela Anouk, Dorian Bonelli, Katrin Bruder, Iris Dostal, Michael Gangemi, Anne Glassner, Peter Haas, Maria Huetter, Eleni Kampuridis, Karl Kilian, Karl Kühn, Monika Lederbauer, Xenia Lefèvre, Cindy Leitner, Julia Linnert, Johanna Manhardt, Marijpol, Ana Mas, Karin Meyer, Lucia Morandini, Josip Novosel, Linda Reif, Fernando Reyes, Susanne Richter, Christian Rupp, David Rybak, Anita Schmid, Katharina Schiffl, Sira-Zoè Schmid, Christine Schörkhuber, René Stessl, Thomas Volgger, Patrick Wagner, Peter Wehinger, Monika Maria Weiß et Anastasiya Yarovenko,
ont été lors d'une première rencontre assignés au groupe des provider ou des reworker. Toutes les images présentées lors de l'exposition sont le fruit d'une image originale d'un provider, qu'un reworker s'est approprié en la retravaillant. Dans les deux étapes la technique (peinture, photographie...) était libre.

Une sélection des images résultant de ce projet seront présentées du 22 juin au 20 aout à la galerie KoKo.

15/06/2010

collages

Mon premier travail en allemand, petit collage à partir de morceaux choisis du "Standard".
Surhomme cherche point G pour pas cher.
L'horreur est devenu plus grande.
Patate tueuse,
l'explication amoureuse impossible.
Avoir un avis après dix secondes.
Qu'est ce que je peux ?
Nous ne donnons pas la sensibilité.
Je me suis bien vendue.
Nous avons besoin d'une crise.
 Étonnamment, alors que je parle un bon allemand, ces quelques tirades sont très difficiles à traduire, garder à la fois l'efficacité et la sobriété mais restituer  aussi les idées implicites est en fait quasi impossible (pour moi)... Si jamais gentil lecteur tu vois une meilleure option je suis preneur.

10/06/2010

The most wanted works of art / workshop avec la geheim agentur


Pour la deuxième fois depuis le début de mon séjour à Vienne j'ai eu l'occasion de participer à un workshop qui s'intéresse à la copie. La geheim agentur (l'agence secrète), groupe à géometrie variable composé essentiellement de performeurs allemands a invité pour ce projet deux copistes chinois. Ces derniers pendant les deux semaines que durent l'évènement réalisent des copies de toile d'après les suggestions des visiteurs. Les peintures seront vendus dans un deuxième temps lors d'une vente aux enchères. Chaque "visiteur actif", tous ceux qui proposent des titres de toiles deviennent actionnaire du projet et touchent 1/100 du profit des ventes. 


Les visiteurs sont aussi invités à prendre eux-même les pinceaux pour aider à la copie d'un grand Pollock.  

Le site de la geheim agentur (malheureusement uniquement en allemand à l'heure actuelle).


nouveau miroir !

"Its not you, it's me", "When I do myself, I think of you", sérigraphie sur miroir, 30/30cm

"When I do myself, I think of you" est la traduction du miroir précédant "Quand je me masturbe je pense à toi". J'ai longtemps hésité à le réaliser ou pas... Quelque part l'idée de traduire/refaire une pièce me gêne, je me dis que je devrai plutôt être en train de faire de nouvelles pièces. Mais d'un autre coté, pourquoi ne pas profiter au maximum des idées que l'on a déjà eues ? 

Multiple matters

Une exposition entièrement dédiée à l'estampe contemporaine. Tout est très bien réalisé, toutes les techniques d'impression sont représentées, des plus anciennes aux plus contemporaines mais peu de choses sortent du lot. Toutes les pièces sont des grands formats et l'accrochage est nul, dans le sens où le travail curatorial ne propose jamais une nouvelle lecture de l'œuvre...
J'ai quand même pris quelques photos...

Une gravure qui m'a touché. Andrea Serafini
Deux sérigraphie que j'aurai aimé faire moi... (je retrouve plus le nom de l'artiste)
Et pour finir des affiches tirées en offset de Klaus Staeck (pour nos amis non germanophones le texte de la première affiche : un peuple qui a de tel boxeurs, footballers, joueurs de tennis et cyclistes n'a vraiment pas besoin de se préoccuper de ses universités)

Au final le catalogue est presque mieux que l'expo, et, coup de bol on peut le consulter sur internet ici.