11/11/2013

Come back

















Faire de l'art c'est comme le sport, ça s'oublie pas vraiment mais quand on a négligé la pratique pendant un moment, on a besoin d'un sacré entrainement pour revenir à un niveau acceptable (et certains n'hésitent pas à utiliser des substances dopantes).

Pour remettre la machine en route, je dépiaute tout ce qui traîne chez moi comme magazines... Un manière à la fois de relire les Beaux-Arts et Art Press qui restent dans les placards, remettre en route les yeux et la logique associative et faire du recyclage.

L'enfer du décor