02/09/2015

Suite californienne

Ma dernière série, dont d'autres images sont déjà visibles ici, continue de s'étoffer. J'ai profité de cette dernière impression pour faire ce petit gif qui montre les changements de l'image à chaque passage.
















































Le principe de la quadrichromie, qu'on voit très bien sur les affiches du métro, fonctionne par un principe de séparation des couleurs (cyan, magenta, jaune, noir), qui une fois superposées permettent de recréer un large spectre de teintes. 
C'est aussi bien un effet de mélange des couleurs (rendu possible par la transparence des encres), que d'optique (les points de trame ne se superposent que partiellement). 
La technique n'a en fait rien de nouveau puisqu'elle a été mise au point au 18ème siècle par des graveurs (voir ici pour plus détails sur le site de la BNF, avec les superbes planches anatomiques de Jacques-Fabien Gautier-Dagoty).
Dans le cas de mes sérigraphies, j'aime utiliser la méthode de la quadrichromie en jouant avec les couleurs et les ordres d'impression (ici on voit que le noir est remplacé par un terre de sienne).















































Pour les amateurs qui se poseraient plus de questions d'ordre technique (séparation des couleurs sur photoshop, choix des tailles et inclinaisons de trame), je vous recommande les forums du site seri-suisse, qui abrite la plus grosse communauté francophone d'imprimeurs artisanaux.