16/05/2016

Jeux d'échanges

Peut-on se targuer d'avoir participé à une exposition à laquelle personne ne vous a invité ?

Du 13 au 17 avril dernier, s'est tenu à l'atelier chez Kit Jeux d'échanges. Une proposition d'accrochage expérimental, qui avait lieu dans le cadre du parcours d'art contemporain Coordonnées, organisée par l'association Bulb. 



Chez Kit est un atelier d'artistes qui se transforme une fois par trimestre en lieu d'exposition - un artist run space comme on dit aujourd'hui -. Lors de leurs précédents événements, ils s'étaient orientés vers des formes classiques, en tentant une fois l'expérience du salon et à deux occasions des accrochages régis par des commissaires. Avec Jeux d'échanges ils ont proposé un concept alternatif.

L'idée est simple, ici le spectateur peut participer, et l'exposition se transforme au fur et à mesure que de nouveaux artistes, confirmés ou totalement amateurs, amènent leurs pièces. En échange d'une oeuvre déposée, le nouveau participant tire un numéro au sort, et repart avec la pièce correspondante. 
Le fait que l'échange soit basé sur le hasard et non pas sur un choix ôte du processus les considérations de gains et de valeur. Ici, pendant un cours laps de temps, tout se vaut, et vous avez autant de chances de repartir avec l'oeuvre d'un artiste connu (on ne résistera pas à la tentation de citer Fabrice Hyber qui est passé jouer, ce qui ne rend pas justice aux jeunes artistes représentés par des galeries qui étaient là aussi) qu'un dessin d'enfant (le parcours était soutenu par la ville de Pantin et a accueilli plusieurs visites scolaires). 
L'exposition présentait donc en permanence une quarantaine de pièces mais changeait au fil des jours de physionomie, en fonction des publics dont elle devenait le reflet. 

Au charme de l'idée, qui vient déranger durant quelques jours la pression marchande, les côtes et les distinctions entre high et low art, s'ajoute le soin mis par les artistes de chez Kit dans la scénographie de leur proposition. 
Les socles et présentoirs composées de matériaux de chantier, qui sont devenus une des marques de fabrique du lieu, dégagent toujours le même charme (OSB for ever). Quand bien même les pièces, prises individuellement, sont d'intensité variables, l'efficacité du dispositif nous permet de toujours considérer la proposition comme oeuvre dans son ensemble. 

Pour ma part j'ai déposé ma sérigraphie, étude pour un motif, Facile, j'aurai pu le faire et suis reparti avec un clou à deux têtes, issu de la série outillage, de Martin Monchicourt









En (sa)voir plus :
Le parcours d'art Coordonnées
Chez Kit