31/05/2017

After MAD

Le MAD (Multiple Art Days) est une foire d'art, qui, comme son nom l'indique, se consacre aux pratiques contemporaine de l'édition.
Organisée en partenariat par l'atelier Michael Woolworth, imprimeur et éditeur, et le CNEAI, centre national d'art contemporain, elle se distingue des autres foires parisiennes en ce qu'elle présente un panorama dans lequel on trouve non seulement tous les aspects du multiple d'artiste mais aussi tous ces acteurs.

En cela le stand sur lequel j'ai eu le plaisir d'être était tout à fait représentatif de l'esprit de MAD. Nous étions trois structures : Born and Die, éditeurs d'objets d'artistes et d'une revue éponyme, fruit de la rencontre d'un graphiste et d'une curatrice, Supernova qui présentait ses livres et revues ainsi que des multiples du tandem Magali Daniaux & Cédric Pigot et enfin l'Insolante, notre atelier de sérigraphie qui sévit maintenant aussi comme éditeur d'estampes et collectif d'artistes.

Au menu donc des revues papier, des livres, des vinyls, des sérigraphies, de la céramique, des cartes postales, une enseigne LED, un casque de réalité virtuelle et une gamme de prix qui va de deux à mille euros.





Dans le sens de la lecture, Bérénice Léfebvre, les buches de Clément Balcon (auteur aussi des maques), Adrien Vermont, les miroirs ainsi que le lutrin qui présente la série des Dorés de David Rybak.